Thursday, 30 June 2016

Le Portrait de son père réalisé par André Berthomieu



Un jeune paysan, sans instruction ni bonnes manières mais doté d'un solide jugement, hérite de son père, qu'il n'a jamais connu parce qu'enfant naturel, un grand magasin de nouveautés : Les Galeries Parisiennes. Malgré une belle-mère acariâtre et une sœur existentialiste, il réussit à remettre de l'ordre dans l'affaire et à la rendre florissante ; et ceci grâce au don naturel des affaires qu'il a hérité de son père. Après avoir remis sa sœur dans le droit chemin, il lui abandonne l'entreprise et retourne à la terre, où dans une ferme modèle il vivra désormais très heureux avec la femme de ses rêves : une jeune vendeuse des Galeries Parisiennes, intelligente et réservée.

Léonard de Vinci, chefs-d'oeuvre masqués réalisé par Nigel Levy



Maurizio Seracini, plus de 70 ans, s'est fait connaître en adaptant la technologie médicale et militaire de pointe à l'auscultation et à la restauration des oeuvres d'art. Depuis quelques années, il travaille sur plusieurs chefs-d'oeuvre de Léonard de Vinci et tente de percer les mystères qui entourent deux des tableaux du maître, «L'Adoration des mages» et «La Bataille d'Anghiari». Sous la peinture du premier, Maurizio Seracini a révélé l'existence de dessins cachés. En outre, son analyse au microscope montre que le tableau final n'est pas de la main de Léonard de Vinci. Quant à «La Bataille d'Anghiari», même si on en a perdu la trace, les recherches de Seracini permettent d'en donner pour la première fois une vision précise.

Chocolat, une histoire du rire réalisé par Judith Sibony



Au début du XXe siècle, à Paris, un ancien esclave devenu clown sous le nom de Chocolat triomphe sur la piste du prestigieux Nouveau Cirque. Première vedette noire de France, il est devenu ce qu'on appellerait maintenant «la personnalité préférée des Français». Un siècle plus tard, c'est encore un artiste noir, acteur et ancien humoriste, qui trône au sommet du palmarès des stars les plus populaires de France : Omar Sy. Tout juste cent ans après la mort du clown Chocolat, il l'incarne au cinéma dans un film de Roschdy Zem, pour faire connaître la trajectoire hors du commun de cet ancien esclave devenu vedette parisienne.

L'empire des nombres réalisé par Philippe Truffaut



L'idée de nombre, aujourd'hui évidente, est l'aboutissement d'un long travail d'abstraction de la pensée. Les principales étapes de cette genèse des nombres sont présentées, depuis les encoches sur des os préhistoriques jusqu'à la numérotation binaire des ordinateurs actuels.

Les chiffres et les nombres apparaissent en Mésopotamie il y a 5000 ans en même temps que l'écriture. C'est également en Mésopotamie qu'apparaît la numérotation de position dans laquelle la position du chiffre détermine sa valeur, la base utilisée étant ici 60. On doit au génie mathématique indien l'utilisation du zéro et de la base 10. Et au fil des siècles, l'empire des nombres devient de plus en plus riche, avec les nombres négatifs, les fractions, les nombres irrationnels et les multiples infinis de Georg Cantor.

Des montagnes et des hommes réalisé par Laurent Martein



À Odeillo, dans les Pyrénées méditerranéennes, Gilles cherche à transformer l'énergie du soleil. Dans le Massif central, Laure cueille les fruits de la nature auvergnate. Le Vercors offre à Théo et à Charlotte un terrain de jeu idéal pour la pratique de la highline. En Vanoise, dans son chalet d'alpage, Gaël défend l'agriculture de montagne. Boris le jurassien court par monts et par vaux en quête de paysages sonores. À Bussang, dans les Vosges, Vincent nous ouvre les portes du Théâtre du Peuple.

Wednesday, 29 June 2016

L'Italie entre ciel et mer - L'Ombrie réalisé par Emanuela Casentini



Hors des sentiers battus, entre villes pittoresques et coins de nature préservés, découverte en cinq épisodes d'une Italie authentique par ceux qui la font vivre. En Ombrie, à Città di Castello, Isabella Dalla Ragione a réalisé son rêve : débusquer et préserver des variétés anciennes de fruits pour son verger enchanteur...

En Ombrie, à Città di Castello, Isabella Dalla Ragione a réalisé son rêve : débusquer et préserver des variétés anciennes de fruits pour son verger enchanteur. À Assise, la mémoire de saint François fait battre le coeur de la ville. Gravement touchées par un tremblement de terre en 1997, les fresques de sa basilique sont en cours de restauration sous la palette experte de Sergio Fusetti. À Pérouge, Maddalena Forenza crée des fenêtres en mosaïque selon une technique inventée par l'un de ses aïeux en 1859...

Des jours et des nuits sur l'aire réalisé par Isabelle Ingold



L'aire d'Assevilliers, sur l'autoroute A1, est l'une des aires de repos les plus importantes d'Europe. Ce coin de Picardie draine chaque jour des milliers de gens de passage. L'endroit est à priori totalement déshumanisé : une ville hors sol, sans racine et sans histoire. Pourtant, des vies s'y croisent et se recroisent, des hommes et des femmes tissent des liens. Les dizaines de salariés venus des campagnes environnantes peuvent en témoigner : ce lieu a une âme. Des migrants embarqués clandestinement dans un camion turc, des travailleurs qui expriment la disparité des salaires et des conditions de travail en Europe, témoignent librement. Tous rendent tangibles les frontières entre pays.

Sur la route réalisé par Anita Lebeau



Sur la route, un court film d’animation que signe la réalisatrice lauréate Anita Lebeau, raconte l’histoire de quatre sœurs qui partagent la banquette arrière de la voiture familiale et unissent leurs imaginations débordantes l’espace d’une traversée des Prairies canadiennes. Le film explore avec dynamisme les thèmes de la relation entre sœurs et de l’impulsion créatrice.

Tuesday, 28 June 2016

Le Rendez-vous réalisé par Jean Delannoy



Par hasard, Pierre Larivière retrouve dans un café sa première femme, Madeleine, qui y attend son amant, un photographe de presse plus jeune qu'elle qui opère justement chez John Kellermann, magnat du pétrole devenu, sans sympathie réciproque, le nouveau beau-père de Pierre. Les anciens époux échangent quelques phrases apparemment banales et se séparent.Edith Larivière aime profondément son mari, mais est partagée entre lui et son père, dont elle est la secrétaire. Daphné, sa jeune sœur, assez folle de son corps, mène la joyeuse vie des filles richissimes et, ce soir-là, son caprice se porte sur Daniel, le photographe, avec qui elle engage une liaison orageuse. Dans les jours suivants, Pierre revoit Madeleine qui s'aperçoit des infidélités de Daniel. Un soir, tandis que Kellermann et Edith sont partis au lancement d'un pétrolier, Madeleine, qui vient de se séparer de Daniel, vient demander un peu d'argent et de réconfort moral à Pierre. Celui-ci lui montre Bruno, leur fils, et se laisse aller à un geste de tendresse que surprend la nurse. Daphné, pendant ce temps, a dîné chez Daniel qui l'a ensuite mise à la porte. Au matin, le petit muffle est trouvé assassiné. L'inspecteur Maillant va essayer d'élucider le mystère. L'arme du crime est un revolver acheté par Madeleine ; celle-ci cependant a un alibi : à l'heure du crime, elle était avec Pierre, tandis que Daphné a passé la soirée avec Daniel. L'enquête se heurte au clan Kellermann : Larivière accepte de témoigner que sa belle-sœur a dîné et passé la soirée fatale avec lui ; c'est donc Madeleine que les Kellermann laisseraient condamner si Pierre ne s'attachait pas à vouloir, malgré tout, prouver son innocence ; mais alors, c'est Daphné qui est soupçonnable, ou Paul, à la fois secrétaire de Kellermann et amant de Daphné. L'inspecteur Maillant et Pierre Larivière découvriront, chacun de leur côté, la vérité, un secret de famille, ignoré de tous, même de Pierre, mais découvert par Daniel : l'existence d'une jeune sœur Kellermann infirme, dont le photographe avait su se faire aimer et dont il se servait pour faire chanter le magnat. Pierre retrouve sa femme et sa petite belle-sœur, Edith part en voiture avec la jeune fille, mais celle-ci se dispute avec son aînée et provoque un accident, où toutes deux sont tuées. John Kellermann reconnaîtra alors que l'inspecteur avait réellement reconnu l'auteur du meurtre.

Le plaisir réalisé par Max Ophüls



Le Masque. La soirée étant bien entamée, la fête au Palais de la danse bat son plein. Un homme portant un masque fait irruption parmi les danseurs. Moins agile, moins vif que les autres danseurs, il s'écroule. Un médecin vient à son chevet et lui ôte son masque. C'est un homme âgé. Le docteur le raccompagne chez lui où sa femme l'attend. Elle a l'habitude des frasques de son mari, qui fut coiffeur et la coqueluche des dames du monde en son jeune âge. Toujours prête à lui pardonner, elle explique sa vie au docteur, qui s'en retourne au Palais de la danse. Il vient de rencontrer son double plus âgé.

La Maison Tellier. Dans le salon Jupiter de la « maison » la plus courue de la ville, Julia Tellier règne parmi ses gracieuses pensionnaires : Mme Rosa, Mme Flora dite « Balançoire », Mme Raphaële, Mme Fernande, Mme Louise dite « Cocote ». Mais un soir les habitués, dépités, trouvent porte close. C'est que madame et ses pensionnaires sont parties pour un village voisin de Normandie assister à la première communion de Constance, la fille de Joseph Rivet, le frère de Madame. Ces dames font sensation au village où tout le monde ignore la profession de Julia. Pendant la cérémonie, le vertige de la pureté les saisit et elles éclatent en sanglots. L'émoi gagne l'assistance et l'évènement revêt une ampleur inattendue. Dans le village on parlera longtemps des « dames de la ville ». Un peu saoul, Joseph Rivet fait une piteuse tentative de séduction de Mme Rosa. Sur le chemin du retour, elles s'arrêtent pour cueillir des fleurs, dont elles garniront la maison Tellier.

Le Modèle. Un jeune peintre séduit une jeune fille et la prend comme modèle. Ils emménagent d'abord heureux d'être ensemble puis le couple commence à se disputer. Lassé, il ignore ses menaces de désespérée. Elle se défenestre. On les voit à la fin, lui poussant son fauteuil roulant sur une plage. Le malheur les a soudés à jamais.

L'Homme orchestre réalisé par Serge Korber



On entre dans la compagnie de danse contemporaine d'Evan Evans (Louis de Funès) comme on entre en religion. Chez lui, la prise de poids et la vie sentimentale sont interdites ; les danseuses doivent se vouer corps et âme à la danse et sont dirigées d'une main de fer.

Alors qu'une de ses danseuses décide de quitter la troupe car elle souhaite se marier et que le statut marital est incompatible avec sa fonction chez Evan Evans, avec l'aide de Philippe (Olivier de Funès) son neveu et de Françoise (Noëlle Adam) son adjointe, Evan Evans fait passer des auditions afin de trouver une nouvelle perle rare. Il tombe sous le charme du talent d'Endrika (Puck Adams). C'est avec enthousiasme qu'il l'associe à la troupe.

Tout comme ses consœurs, Endrika doit vouer une entière motivation à la danse. Et pourtant, l'une des danseuses et pas la moindre, Françoise, s'offre une vie amoureuse au nez et à la barbe d'Evan Evans. Apprenant cela, il fait échouer cette idylle naissante en abusant de la naïveté de Philippe qui aura permis de faire des enregistrements d'une conversation entre lui et Françoise où il se fait rabrouer. Ces enregistrements seront utilisés par Evan Evans pour faire rompre à son insu Françoise d'avec Franco Buzzini (Franco Fabrizi), son amant.

Lors d'une tournée en Italie, Endrika se voit obligée de récupérer son fils mis en nourrice dans une famille italienne, fils dont elle n'a jamais parlé à qui que ce soit dans la troupe. Ne pouvant trouver rapidement une nouvelle nourrice, elle décide, sur les conseils de Françoise, de faire croire à Evan Evans, par le biais d'une lettre, que l'enfant est celui de son neveu qu'il aurait eu lors d'une aventure durant une des précédentes tournées en Italie.

Evan Evans demande alors des comptes à son neveu, afin de savoir si c'est vrai, et avec qui il aurait eu cet enfant. Celui-ci ne nie pas. Cet enfant doit être de lui, et la mère doit être une jeune Sicilienne (Paola Tedesco) avec qui il a eu une aventure. Evan Evans décide d'aller voir les parents de la jeune fille, afin d'éclaircir les choses. Lorsqu'il arrive dans cette famille, il découvre avec effroi que non seulement le bébé n'est pas d'elle, mais qu'effectivement elle a eu une petite fille, dont il hérite et qu'il se voit obligé de ramener à l'hôtel.

Evan Evans demande de nouveau des comptes à son neveu, pour savoir enfin qui peut être la mère du petit garçon. Philippe pense qu'il doit s'agir de la bonne d'un marquis romain (Franco Volpi). Evan Evans va donc voir le marquis, et apprend que celui-ci a épousé sa bonne qui n'a jamais eu d'enfant. C'est confus qu'il rentre à l'hôtel. Philippe ne voit pas du tout qui pourrait être la mère du petit garçon.

Evan Evans et Philippe trouvent une nourrice pour s'occuper des deux enfants, et c'est dans d'énormes tambours qu'ils sortent les enfants de l'hôtel. Endrika, Françoise et les autres danseuses découvrant la disparition des enfants, croient qu'ils ont été enlevés et préviennent la police italienne, qui ne met pas longtemps à retrouver Evan Evans et Philippe pour les interroger.

Ce n'est pas sans mal qu'ils tentent d'expliquer au commissaire (Marco Tulli) comment ils en sont arrivés à transporter deux bébés dans des tambours, mais heureusement l'arrivée des danseuses et de la mère de la petite fille permet d'éclaircir les choses pour que tout se termine bien, avec à la clef l'annonce du mariage de son neveu avec la maman de la petite fille.

Le permis de conduire réalisé par Jean Girault



Michel est heureux auprès de sa femme et de ses deux enfants. Ils vivent en banlieue à Maule. Une promotion dans son travail l'oblige à passer le permis de conduire et à vivre seul à Paris. Il trompe sa femme et devient un amant aussi expert qu'un conducteur maladroit...

Le ventre, notre deuxième cerveau réalisé par Cécile Denjean



Que savons-nous de notre ventre, cet organe bourré de neurones, que les chercheurs commencent à peine à explorer ?

Selon cette captivante enquête scientifique, il semblerait que notre cerveau ne soit pas le seul maître à bord. Il y a quelques années, les scientifiques ont découvert en nous l’existence d’un deuxième cerveau. Notre ventre contient en effet deux cents millions de neurones qui veillent à notre digestion et échangent des informations avec notre "tête". Les chercheurs commencent à peine à décrypter cette conversation secrète. Ils se sont aperçus par exemple que notre cerveau entérique, celui du ventre, produisait 95 % de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion de nos émotions. On savait que ce que l'on ressentait pouvait agir sur notre système digestif. On découvre que l'inverse est vrai aussi : notre deuxième cerveau joue avec nos émotions.

Espoirs thérapeutiques
En outre, certaines découvertes ouvrent aujourd’hui d’immenses espoirs thérapeutiques. Des maladies neurodégénératives, comme Parkinson, pourraient trouver leur origine dans notre ventre. Elles commenceraient par s’attaquer aux neurones de notre intestin, hypothèse qui, si elle est vérifiée, débouchera peut-être sur un dépistage plus précoce. Plus étonnant encore, notre deuxième cerveau abrite une colonie spectaculaire de cent mille milliards de bactéries dont l’activité influence notre personnalité et nos choix, nous rend timides ou, au contraire, téméraires. Des États-Unis à la Chine en passant par la France, ce documentaire, nourri d'interviews et d'infographies éclairantes, passe en revue les recherches les plus récentes menées sur notre deuxième et intrigant cerveau.

Le ventre de Tokyo réalisé par Reinhild Dettmer-Finke



Été 2012, après la catastrophe de Fukushima, on découvrait des taux anormalement élevés de radiation dans le thon péché au large des côtes de Californie. Les autorités ont estimées qu’il n’y avait aucun danger pour la santé. Le doute règne.

» Le ventre de Tokyo » fait l’état des lieux de cette mégapole de 36 millions d’habitants, plusieurs mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Des poissons au césium à la pollution tous azimuts, le bilan dressé par les habitants de Tokyo (poissonniers, éboueurs, employés du service des eaux) est accablant.

Le Voyage cinématographique de Gaston Méliès dans les Mers du Sud et en Extrême-Orient réalisé par Raphaël Millet



Le Voyage cinématographique de Gaston Méliès dans les mers du Sud et en Extrême-Orient retrace le périple que Gaston Méliès, frère de Georges Méliès, effectua autour de l’océan Pacifique pendant dix mois en 1912 et 1913. Embarquant à San Francisco avec son épouse Hortense et une quinzaine de collaborateurs, il partit filmer la Polynésie, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, Java, Singapour, le Cambodge, et, pour finir, le Japon. Durant cette aventure transocéanique, il tourna 64 films : des documentaires, ainsi que des fictions, dont bien peu ont survécu. Certains de ces films furent parmi les premières fictions jamais tournées avec des Tahitiens, des Maoris, des Aborigènes, des Malais ou des Cambodgiens, leur donnant ainsi leurs premiers rôles de fiction à l’écran. Du Japon, Gaston Méliès rentra en France, où il mourut peu de temps après, en 1915, tombant rapidement dans l’oubli alors que le monde sombrait dans la Première Guerre mondiale. Ce documentaire revenant, cent ans après, sur le parcours de ce pionnier des derniers années du cinéma des premiers temps, permet de lui rendre hommage en redécouvrant les rares et précieuses images qui ont survécu de son périple unique en son genre, tout en s’interrogeant sur des questions de représentation et d’altérité.

Calle del Arte - Une rue pour l'art réalisé par Viviane Blumenschein



Exposer chez l'habitant des oeuvres d'art contemporaines venues du monde entier : un pari un peu fou, devenu un festival à succès dans la deuxième ville du Venezuela.

Depuis 2001, l'artiste Clemencia Labin organise le festival Velada Santa Lucía à Maracaibo, deuxième localité du Venezuela. Le concept : les habitants de la vieille ville ouvrent leurs maisons à des artistes, sud-américains et européens pour la plupart, qui y exposent leurs créations. Comment faire cohabiter façades de type colonial, images pieuses et photos de famille avec des oeuvres contemporaines ? Exposants et habitants réaménagent les intérieurs, abordent avec précaution le thème de la religion dans cette société très croyante, s'efforcent de surmonter les barrières linguistiques... Le défi est de taille et requiert tact et ouverture d'esprit. Mais le pari est réussi : le festival, qui connaît un succès grandissant, permet un dialogue approfondi, des rencontres et un échange réel entre habitants, créateurs et public. Au point que le quartier y a gagné une nouvelle identité : la rue Santa Lucía est désormais connue sous le nom de "calle del arte".

JIKHA TV - Reflet de la Géorgie réalisé par Salomé Jashi



Les pérégrinations drôles et mélancoliques d'une journaliste géorgienne travaillant pour une petite chaîne de télévision de son pays. Ce documentaire renvoie une image fantasmée de l'identité géorgienne, doublée d'un portrait mosaïque d'une région, de ses habitants et de son histoire récente.

Saint-Nizier, la révolte des prostituées réalisé par Julie Ropars



Le 2 juin 1975, une centaine de prostituées envahissaient l’église Saint-Nizier, à Lyon. C’est la première fois qu’elles réussissent à interpeller l’opinion publique pour faire valoir leurs droits. Rapidement, le mouvement s’étend : des églises sont occupées dans toute la France. Menacées de peine de prison, les prostituées lyonnaises se révoltent contre le harcèlement policier. Le père Louis Blanc, détaché auprès des personnes les plus déshéritées, s’engage dans leur lutte, convaincu de la légitimité de la cause… L’occupation durera dix jours. Le gouvernement refusera tout dialogue avec les occupantes et évacuera les églises par la force.

Quarante ans après, ce film dresse le bilan des rapports qu’entretient l’État avec le monde de la prostitution. Rien ne semble avoir changé. Pourtant, les prostituées luttent et leur combat ne date pas d’hier.

Monday, 27 June 2016

Naachtun - La cité Maya oubliée réalisé par Stéphane Bégoin


suite


Mêlant intimement travail de fouilles et analyses scientifiques, ce documentaire met en lumière la florissante civilisation maya à travers une expédition dans la cité oubliée de Naachtun et tente de percer ses mystères.

Pendant deux mille ans, les Maya ont construit des royaumes et développé une civilisation d'une incomparable richesse. Puis ils ont mystérieusement disparu. Leur histoire s'est perdue, recouverte d'un inextricable manteau végétal. Enfouie au plus profond de la forêt vierge, à l'extrême nord du Guatemala, Naachtun, découverte en 1922, n'avait pas été fouillée depuis. Aujourd'hui, une équipe internationale de scientifiques - composée d'archéologues, mais aussi d'un géographe, un archéobotaniste, un épigraphiste, un céramologue, un archéozoologue, un ethnologue - menée par les chercheurs du CNRS Philippe Nondédéo et Dominique Michelet tente de percer le secret de sa longévité, qui a surpassé celle d'autres royaumes maya. Pourquoi Naachtun a-t-elle survécu près de deux cents ans à l'effondrement, au VIIIe siècle, de ses puissantes voisines ?

Road trip archéologique
Véritable road trip archéologique à travers l'Amérique centrale, le film part à la découverte des cités monumentales de Teotihuacan, Tikal, Calakmul, El Mirador, Copán, qui ont été tour à tour les rivales et les alliées de Naachtun, en compagnie de quelques-uns des plus grands archéologues mayanistes au monde. Déchiffrant l'histoire politique de Naachtun à travers ses vestiges, notamment de multiples stèles, l'équipe s'intéresse aussi aux relations entre ses habitants et la jungle environnante. La singularité de cette approche permet non seulement de reconstituer, au plus près, la vie quotidienne des Maya au sein de la forêt, notamment leurs nombreux rituels et cérémonies liés à la nature, mais aussi d'obtenir des réponses nouvelles au fameux mystère de l'effondrement de leur civilisation.

The Queen réalisé par Volker Schmidt-Sondermann & Ulrike Grunewald



De l'Empire britannique déclinant au Royaume-Uni contemporain, ce portrait de la reine Élisabeth retrace les moments charnières de sa vie et de ses soixante-quatre années de règne.

Le 21 avril 2016, la reine Élisabeth II fêtera ses 90 ans. À cheval entre le XXe et le XXIe siècle, son long règne marquera durablement l'histoire de la monarchie britannique, institution millénaire qu'elle a contribué à moderniser et à laquelle elle aura consacré toute son existence, jusqu'à sacrifier sa vie privée. Depuis un engagement à 16 ans comme jeune ambulancière et comme mécanicienne durant la Seconde Guerre mondiale, la vie de l'héritière des Windsor reste intimement liée aux grands événements de l'histoire. De l'Empire britannique déclinant au Royaume-Uni contemporain, ce documentaire retrace les moments charnières de sa vie et de ses 64 années de règne. Il mêle des images d'archives - rares ou célèbres, comme celles de son couronnement en 1953 - à des scènes de reconstitution, pour un fastueux voyage dans l'histoire depuis les coulisses de Buckingham Palace.

Sunday, 26 June 2016

Le Nouveau Jean-Claude réalisé par Didier Tronchet



Jean-Claude Tergal vit dans une certaine précarité, et cela agace son entourage. Il faut dire en effet qu'il fait la statue la journée, et qu'il livre des pizzas pendant la nuit. À cause de ce mode de vie, sa petite amie le quitte et Jean-Claude touche le fond. Ses amis l'aident, et il se voit entouré de Bob, son collègue boulimique et puceau, Luis, un frimeur musculeux, et Jeff, un chauffeur de taxi quelque peu perturbé. C'est alors que Jean-Claude rencontre Marianna, une jolie fille atteinte de troubles mentaux.

Le temps des études réalisé par Matti Bauer



Au fil de rencontres dans les amphis, bibliothèques et cafétérias, un état des lieux de l'université depuis la réforme LMD, qui a unifié le format des étude ...

Au fil de rencontres dans les amphis, bibliothèques et cafétérias, un état(Licence, Master, Doctorat), qui a unifié le format des études supérieures dans l'ensemble de l'Europe pour offrir plus de mobilité, le nombre d'étudiants a augmenté d'un tiers, pour atteindre 2,5 millions en Allemagne. Trop, selon certains. Et un rythme infernal leur est imposé, en tout cas selon la conception allemande des études. Car outre-Rhin, il est presque inconcevable de valider un diplôme du supérieur en seulement trois ans. À Berlin, Munich et Düsseldorf, Matti Bauer accompagne des étudiants en philosophie, physique, histoire de l'art ou économie politique

Invasion moustiques réalisé par Patrice Desenne & Frédéric Létang



Pour venir à bout des moustiques, les scientifiques expérimentent sur le terrain des moyens de lutte originaux, mais ces insectes développent de nouvelles capacités.

L'Italie vue du ciel - Les Pouilles, de Monopoli à Porto Selvaggio réalisé par Richard Mervyn



Situées dans le talon de la botte italienne, les Pouilles s'étirent de la mer Adriatique à la mer Ionienne et offrent des paysages contrastés.

Papouasie, expédition au coeur d'un monde perdu réalisé par Christine Tournadre


suite


Une odyssée scientifique exceptionnelle, à la découverte d'un des derniers sanctuaires inexplorés de la planète : le massif de Lengguru, en Papouasie occidentale. La situation d'isolement de la région a permis le développement d'espèces endémiques, que l'on ne trouve nulle part ailleurs sur la planète et sur lesquelles tout reste à découvrir.

Issu de la violente collision des plaques tectoniques, le massif de Lengguru est apparu il y a onze millions d'années sous forme de reliefs karstiques, de grottes impénétrables, de vallées et de lacs isolés. Autant de barrières infranchissables qui expliquent l'isolement de la région, restée en bonne partie inexplorée. Cette situation particulière a permis le développement d'espèces endémiques, que l'on ne trouve nulle part ailleurs sur la planète et sur lesquelles tout reste à découvrir. Parmi elles, certaines espèces primitives, prisonnières de ce territoire reculé pendant des millions d'années, constituent d'incroyables vestiges d'un monde perdu.

Laboratoire du vivant
Conduite par l'Institut français de recherche pour le développement (IRD) et ses partenaires de l'Institut indonésien des sciences et de l'École polytechnique des pêches et de la mer de Sorong, cette expédition a réuni plus de soixante-dix chercheurs européens et indonésiens. Coordonnée par Laurent Pouyaud, biologiste à l'IRD, cette équipe scientifique pluridisciplinaire est partie à l'aventure dans ces contrées lointaines pour percer les secrets de l'évolution et de l'adaptation des espèces. Des profondeurs marines aux dédales de grottes souterraines, des sommets dentelés au coeur de la forêt tropicale, la réalisatrice Christine Tournadre a filmé ce périple. Une plongée fascinante dans un écosystème hors du commun.

Les prochains rois du pétrole réalisé par Rachel Boynton


suite


Qui réussira à s'emparer du pétrole du Ghana ? Une plongée exceptionnelle dans les coulisses d'une lutte acharnée, où l'on croise compagnies pétrolières, grandes banques, gouvernements, forces rebelles...

Quand l'or noir est découvert sur la côte du Ghana, le charismatique patron de Kosmos Energy, une PME de Dallas spécialisée dans le forage maritime, part à la conquête de ce pays resté jusqu'alors vierge dans ce domaine. Soutenu par des fonds spéculatifs - dont Blackstone, le Goldman Sachs du secteur - et bénéficiant de la confiance du gouvernement ghanéen, il mise gros. Mais le gouvernement change et les investisseurs perdent patience...

Une vision d'avenir
Rachel Boynton a commencé à enquêter sur l'industrie pétrolière ouest-africaine en 2006. Au cours des six années qui se sont écoulées, elle a réussi à approcher tous les acteurs du secteur, que ce soient les compagnies, les banques ou les gouvernements. Véritable film d'investigation, Les prochains rois du pétrole nous fait pénétrer dans les salons où des dirigeants d'entreprises rencontrent des chefs d'État, et dans les jungles tropicales où les chefs de guerre armés de kalachnikovs se préparent à faire sauter les oléoducs. En chemin, le documentaire pose l'une des grandes questions de notre époque : qui gagne quoi dans cette lutte acharnée pour s'assurer le contrôle des ressources ? En contrepoint à cette histoire, le film présente une vision de l'avenir assez cauchemardesque en tournant son regard vers un pays proche : le Nigeria, où l'industrie pétrolière est implantée depuis les années 1950. Soixante ans plus tard, la population de ce pays n'a toujours pas bénéficié des centaines de milliards de dollars de recettes encaissées, qui sont allées tout droit dans les poches des notables corrompus, des politiques, des compagnies et des sous-traitants.

Saturday, 25 June 2016

Un drôle de dimanche réalisé par Marc Allégret



Jean Brévent, concepteur d'une grande agence de publicité, ancien compagnon de la Libération, s'investit totalement dans son labeur pour tenter d'oublier que sa femme Catherine l'a quitté il y a cinq ans. Un jour, il la retrouve dans l'autobus devant l’École militaire… Il l'aime encore. Elle découvre peu à peu qu'elle aussi, bien que partie avec un ancien subordonné de son mari.

Jean oscillera tout un week-end entre le désir de la reconquérir et celui de la tuer…

Le Rhin - Visages d'un fleuve réalisé par Peter Bardehle & Lena Leonhardt



Coeur de l'âme européenne, le Rhin est l'une des voies navigables les plus fréquentées de tout le continent. Des siècles durant, il a été une frontière âprement disputée entre la France et l'Allemagne ; depuis soixante-dix ans, il relie les deux pays. Ce superbe documentaire propose une redécouverte à vol d'oiseau de ce fleuve grandiose, depuis les Alpes jusqu'à la mer du Nord : sous cette perspective exclusivement aérienne et «planante», le visage et la couleur du Rhin varient sans cesse, évoquant des contrées étonnamment exotiques

Friday, 24 June 2016

Commissaires priseurs réalisé par Matthieu Jaubert & Agnieszka Ziarek



Une immersion dans l’univers méconnu des ventes aux enchères en compagnie de Philippe Rouillac et de son fils Aymeric.

À la fois passeurs d’objets et conteurs d’histoires, Philippe Rouillac et son fils Aymeric sont commissaires-priseurs à Vendôme. Cette année encore, ils s’emploient à réunir de précieuses pièces en vue de leur grande vente au château de Cheverny. Cette série de quatre films documentaires réalisée pour la chaine ARTE en 2012 suit la préparation de l’événement, entre doutes et enthousiasme, et nous immerge dans l’univers passionnant et méconnu des ventes aux enchères.

Épisode 1 : "Chasseurs de trésors"
Chaque année, l’étude de Philippe Rouillac organise une prestigieuse vente aux enchères au Château de Cheverny. Quelques mois avant l’événement, les Rouillac père et fils traquent des objets de prestige afin de proposer à la vente une collection exceptionnelle.

Épisode 2 : "Les Sherlock Holmes"
Pour que chaque objet soit digne de figurer dans le catalogue de la vente, les Rouillac doivent en remonter l’histoire : certifier le nom du créateur, authentifier les propriétaires successifs, etc. Commencent alors de longues enquêtes sur les routes de France et d’Europe, à la recherche d’indices et de détails précieux.

Épisode 3 : "Le Savoir-vendre"
Le catalogue de la vente de Cheverny terminé, les Rouillac mettent tout en œuvre pour attirer et faire rêver les acheteurs potentiels : préparation des expositions, relance des invités triés sur le volet, interviews dans lesquelles père et fils rivalisent d’anecdotes historiques.

Épisode 4 : "L'Apothéose"
Le jour de la vente aux enchères, le château de Cheverny devient un musée éphémère, un théâtre vivant qui réunit autour d’une même passion esthètes et collectionneurs, conservateurs de musées, milliardaires anonymes, chineurs modestes ou badauds épatés. C’est là que se joue la réussite ou l’échec de l’étude des Rouillac...

Histoires d'étoiles - partie 2 réalisé par Gaby Hornsby



Ce documentaire en deux volets raconte l’incroyable saga des étoiles, depuis leur naissance dans d'immenses nuages de gaz interstellaires jusqu'à leur mort spectaculaire. Il s'appuie sur les récents clichés transmis par le télescope spatial Hubble, un traitement graphique innovant et la participation d'astronomes internationalement renommés.

Mêlant clichés transmis par le télescope Hubble, prises de vues de satellites et interviews d’astronomes, ce documentaire en deux parties narre le destin des étoiles, de leur naissance à leur mort spectaculaire.

Histoires d'étoiles - partie 1 réalisé par Gaby Hornsby



Ce documentaire en deux volets raconte l’incroyable saga des étoiles, depuis leur naissance dans d'immenses nuages de gaz interstellaires jusqu'à leur mort spectaculaire. Il s'appuie sur les récents clichés transmis par le télescope spatial Hubble, un traitement graphique innovant et la participation d'astronomes internationalement renommés.

Mêlant clichés transmis par le télescope Hubble, prises de vues de satellites et interviews d’astronomes, ce documentaire en deux parties narre le destin des étoiles, de leur naissance à leur mort spectaculaire.

Thursday, 23 June 2016

Peau de Banane réalisé par Marcel Ophüls



Cathy veut venger son père en dépouillant Bontemps & Lachard, les deux ex-associés véreux de celui-ci dont ils ont causé la ruine. Elle fait appel pour cela à deux spécialistes, « Charlie Beau Sourire » et « Reynaldo » ainsi qu’à son ex-mari, Michel. Le quatuor retrouve d’abord Bontemps et leur intelligent stratagème entraîne rapidement la ruine de ce dernier. Puis Cathy, préférant ne partager la part du gâteau qu’avec Michel, dont les sentiments amoureux se réveillent, sème astucieusement ses complices Charlie et Reynaldo.

Les deux tourtereaux vengeurs retrouvent ensuite, sur la Côte d’Azur, la trace du deuxième coupable, Lachard. En mettant la main sur celui-ci, quelle n’est pas leur surprise de découvrir qu’il est toujours acoquiné avec le « vrai Bontemps. » Ils se sont trompés en escroquant le « premier Bontemps » qui n’était qu’un innocent homonyme. Ils s’empressent de réparer leur bévue en remboursant leur victime et, en revanche, réussissent admirablement à causer la ruine des authentiques escrocs « Bontemps & Lachard ». Les aventures de Cathy et Michel ne s’arrêtent pas là, car les voilà à présent aux prises avec leurs deux ex-complices Charlie et Reynaldo qui ont, eux aussi, retrouvé leur trace et réclament leur part sans plus attendre…

Sénéchal le magnifique réalisé par Jean Boyer



Un comédien modeste au succès mitigé prend sa revanche en jouant dans la réalité les rôles qu'on lui refuse sur scène.

Le Québec, province superbe réalisé par Pierre Brouwers



Une terre grande comme trois fois la France, verte en été, rouge en automne, blanche en hiver : telles sont les principales facettes du décor-kaléidoscope dans lequel vous emmène, pour un somptueux voyage, le film de Pierre Brouwers. Ce document ne se limite pas à dresser le portrait géographique, historique et économique de la « Belle Province », mais pénètre l’âme d’un peuple à la fois si éloigné et si proche de nous, qui défend avec superbe sa langue et sa culture.

Le code maya enfin déchiffré réalisé par:David Lebrun



Magnifique et complexe, l'écriture maya est restée indéchiffrable pendant quatre siècles. Voici le récit en images de "l'une des plus formidables histoires de découverte scientifique du XXe siècle". Un documentaire passionnant, réalisé d'après le livre "L'art maya et sa calligraphie" de Michael D. Coe (La Martinière, 1997).

En 1519, l'invasion des Espagnols et la prise de Cozumel par Cortez contraignent les Maya à fuir vers la forêt vierge. Dans les cités abandonnées, les conquistadores découvrent des objets sacrés et utilitaires, mais aussi des milliers de livres rédigés selon un mystérieux alphabet composé de hiéroglyphes. Pour les très chrétiens envahisseurs, il ne peut s'agir là que de l'oeuvre du diable : ils interdisent ces ouvrages et en brûlent un nombre considérable. La tradition maya se perpétue néanmoins jusqu'en 1697, date de la prise de la dernière ville maya indépendante. Ensuite, ce qui fut l'une des plus grandes civilisations du monde sombre dans l'oubli.

Du calendrier à l'écriture
C'est au XIXe siècle que les premières fouilles sont entreprises dans les cités perdues de la jungle. Les chercheurs s'attaquent bientôt au déchiffrage de la calligraphie. Ils remportent un premier succès en parvenant à comprendre le calendrier maya (très complexe) et à identifier les glyphes des monuments figurant les dieux, les plantes, les animaux, les couleurs et les directions. Mais l'écriture, elle, conserve tous ses secrets. Il faut attendre la fin du XXe siècle et l'exploration du site de Piedras Negras, dans le nord de l'actuel Mexique, pour avancer de façon significative dans le déchiffrement des écrits. Une importante équipe pluridisciplinaire réunissant des paléographes, des épigraphistes, des historiens, des ethnographes, des archéologues, des astronomes ou des linguistes commence à faire parler les textes. On y découvre des histoires de royaumes et de guerres, d'alliances et de trahisons, de puissantes dynasties et de brillants généraux, d'artistes inventifs et de héros légendaires. Des récits qui témoignent de la profonde originalité de la civilisation maya, restée longtemps totalement isolée, contrairement aux grands royaumes asiatiques et européens soumis à de multiples influences.

Bienvenue au Réfugistan réalisé par Anne Poiret



Pourquoi et de quelle manière les camps de réfugiés, conçus à l'origine pour être provisoires, perdurent-ils pour certains depuis des décennies ? Le documentaire décrypte habilement les rouages de ces mondes parallèles d'où il semble impossible de sortir.

À travers le monde, près de 17 millions de personnes - réfugiés, déplacés, migrants - vivent dans des camps, soit l'équivalent d'un pays. Suppléant les États qui ne veulent pas d'eux, le HCR, l'agence des Nations unies pour les réfugiés, avec ses 7 milliards de dollars de budget par an, gère ces "indésirables" avec de grandes ONG caritatives. Des "limbes", comme les nomme un chercheur, dans lesquels le seul objectif possible est la survie, où des enfants naissent et grandissent, à l'écart du pays qui les accueille. Leurs habitants, qui n'ont ni le droit de travailler ni celui de se déplacer librement, ne possèdent que les quelques objets distribués à leur arrivée et une carte d'identité du HCR. Dans ces lieux à l'écart du monde, ni tout à fait prisons ni tout à fait ouverts, censés être provisoires, les réfugiés passent désormais en moyenne... dix-sept ans de leur vie.

Sans issue
Pourquoi ces camps perdurent-ils depuis des décennies ? Les importants subsides qu'ils garantissent aux pays hôtes constituent l'un des éléments de réponse. Plus personne n'a intérêt à ce que les conflits s'arrêtent et à ce que les réfugiés rentrent chez eux. Qu'en est-il d'un possible asile en Occident ? Au camp de Dadaab, au Kenya (le plus grand du monde, construit il y a vingt-cinq ans), où les travailleurs humanitaires vivent sous haute protection à cause des risques d'enlèvement, seules mille demandes par an sont satisfaites sur une population de 350 000 réfugiés. Et pour qui tente de fuir vers l'Europe, la situation n'est pas plus enviable. À Idoméni, à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, des milliers de migrants sont pris au piège depuis plusieurs mois. La réalisatrice Anne Poiret (prix Albert-Londres 2007), qui s'est rendue aussi en Tanzanie et en Jordanie, effectue une plongée glaçante dans une réalité kafkaïenne que nous préférons ignorer et que nos gouvernements contribuent à créer et à entretenir.

Plus vite, plus haut, plus dopés réalisé par Xavier Deleu



Malgré la multiplicité des scandales, rien n'enraie la mécanique infernale du dopage. À l'approche de l'Euro de football et des JO de Rio, une enquête édifiante dans les coulisses d'une arnaque planétaire.

Le dopage a gangrené toutes les disciplines ou presque : cyclisme, foot, basket, boxe, athlétisme... Champions ou amateurs, ils sont nombreux à jouer avec l'éthique pour améliorer leurs performances dans l'espoir de ravir une place sur un podium ou d'arracher un record. Même pris en flagrant délit, rares sont ceux qui bravent la loi du silence. Perpétuellement en avance sur les moyens déployés par les instances étatiques et sportives pour démasquer les tricheurs, les trafiquants diversifient leurs produits, brassant dans l'ombre des milliards sans être inquiétés. Car pour garantir le spectacle des grandes compétitions et conforter les investissements colossaux des sponsors et des médias, l'impunité reste la règle...

Intérêts convergents
Après Sport : le revers de la médaille, diffusé en 2014 par ARTE, Xavier Deleu met en lumière les différents rouages de la planète dopage. Tournée dans huit pays, cette nouvelle enquête donne la parole à des sportifs dopés, suspendus ou repentis, à l'instar du Français Quentin Bigot, spécialiste du lancer de marteau, mais aussi "propres", comme l'ancien cycliste Christophe Bassons, aujourd'hui conseiller antidopage pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Témoignent également des personnalités engagées dans cette lutte, comme Thomas Capdevielle, de l'IAAF (Association internationale des fédérations d'athlétisme), et Olivier Niggli, directeur général de l'AMA (Agence mondiale antidopage), ainsi que des experts et des journalistes. Une enquête fouillée qui met au jour les intérêts convergents des États, des industriels, des fédérations et des sportifs, lesquels favorisent un fléau mondial loin d'être éradiqué.

Wednesday, 22 June 2016

Nos 18 ans réalisé par Frédéric Berthe



En 1990, Lucas passe son bac. Le dernier jour de cours, il en profite pour insulter son professeur de philosophie, Monsieur Martineau qu'il traite, entre autres, de sadique, de raté, de salaud... Ensuite, Lucas apprend que ce dernier va faire passer les oraux de rattrapage, que Lucas est sûr de devoir passer. Le soir même, à une fête, Lucas rencontre Clémence, pour qui il a le coup de foudre. De la soirée, il n'arrivera qu'à apprendre son prénom.

Le reste de l'histoire se déroule en deux temps : d'un côté, avec Lucas, et ses amis Richard, Maxime, Alice et Sarah ; de l'autre, avec Clémence et ses deux copines, Valentine et Clarisse.

Les deux groupes oscillent entre révisions pour le bac - puis pour le rattrapage - et vie sentimentale. Clarisse, qui a raté son bac, décide de suivre un jeune Allemand à Berlin. Clémence tente de se débarrasser de son petit ami Yvan, tout en se demandant si ça vaut le coup de courir après un étranger dont elle ne connait pas le nom. Maxime trompe Sarah avec la sœur de celle-ci, Laura, alors que Sarah tombe enceinte et décide de garder l'enfant. Lucas essaie de retrouver Clémence, tout en révisant pour le rattrapage avec... M. Martineau, qui s'avère aussi être le père de Clémence.

La veille du rattrapage, Clémence et Lucas se revoient enfin, au moment où Lucas quitte leur appartement, après sa dernière session de révision avec M. Martineau. Surprise, Clémence le rejette. Pendant ce temps, Sarah plaque Maxime pour avoir couché avec sa sœur. Celui-ci, se rendant compte de son erreur, passe la nuit devant chez elle, sous la pluie, puis est rejoint par ses amis. Sarah lui pardonne.

Après avoir réussi brillamment son rattrapage (17 en philo), Lucas retrouve Clémence à la gare, où elle lui avoue son amour. À l'occasion de ces retrouvailles, les deux amoureux s'échangent un baiser fusionnel, dénouement du film.

L'amour propre ne le reste jamais très longtemps réalisé par Martin Veyron



La découverte, grâce à Rose, de la "zone G" est un grand moment de la vie pour Gautier. Après la révélation de cette nouvelle dimension sexuelle, il va chercher à la reproduire en passant de femme en femme.

Vos gueules les mouettes réalisé par Robert Dhéry



La famille Kenavec habite « Saint-On », tout petit port de Bretagne. Passionnés de photographie et de tournage cinéma, ils apprennent que la télévision nationale ORTF organise un grand concours primé pour réaliser des films amateurs, dont le lot principal s'élève à 5 000 francs. Le film récompensé doit également être diffusé à l'antenne nationale. Ils décident alors de filmer le quotidien de leur « pays » et mettent toute la population à contribution, sous la houlette de Bibi..

Un nuage entre les dents réalisé par Marco Pico



Deux petits journalistes confondent la vie quotidienne et celles qu'ils racontent dans leurs faits divers.

Le Joli Cœur réalisé par Francis Perrin



Frank et Bernard sont deux meilleurs amis qui vivent ensemble et travaillent ensemble dans la même agence d'organisation de parcours touristiques en autocar dans Paris. Frank est un dragueur invétéré, tandis que Bernard ne rêve que d'une chose: trouver l'âme sœur, fonder une famille et avoir des enfants. Il demande à Frank d'utiliser ses talents de séducteur pour lui trouver la femme de sa vie. Lorsque leurs turpitudes les conduisent à l'hôpital, Bernard demande une nouvelle fois à Frank de "draguer" pour lui une doctoresse de l'établissement. Mais cette dernière refusant absolument toutes ses avances, elle finit par attirer Frank lui-même. Il va jouer de tous les stratagèmes possibles pour la séduire, sa nature fléchissant vers le romantisme, tandis qu'au contraire (sans doute à cause du choc) Bernard se met à accumuler les conquêtes...

Le grand bidule réalisé par Raoul André



Un scientifique de l'Est passe en France où il est censé perfectionner une de ses inventions. Mais il est beaucoup plus intéressé par le fait d'en profiter et de s'amuser...

Les animaux pensent-ils ? réalisé par Gabi Schlag & Benno Wenz



On a longtemps cru que les animaux n'agissaient que par instinct. Grâce à leurs études, des chercheurs montrent qu'ils sont aussi capables de réfléchir. Zoologues, ethnologues, biologistes, psychologues et cogniticiens, tous passionnés par le comportement des bêtes, ont mis au point une étonnante batterie de tests destinée à évaluer leurs capacités intellectuelles, leurs facultés d'apprentissage et même leur curiosité. Un chimpanzé peut-il reconstituer une suite de quinze nombres ? Un corbeau peut-il se rappeler du cri d'un congénère côtoyé des années plus tôt ? Pigeons, cacatoès ou encore chiens, de nombreuses espèces ont relevé les défis proposés, montrant ainsi que la distance entre animaux et être humain s'amenuise. Critique: Cervelle de moineau ? Vous ne jugerez plus l'expression infamante après avoir visionné ce documentaire qui nous explique que les animaux ne sont pas guidés uniquement par leur instinct, et dont les conclusions relativisent les différences entre l'homme et l'animal.

Pis nous autres dans tout ça? réalisé par Andréanne Germain



Qu'arriverait-il si trois immenses drapeaux franco-ontariens déambulaient sur les plaines d'Abraham, à Québec durant les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste? Andréanne Germain, jeune Franco-Ontarienne, s'est mis en tête de répondre à cette question. Loin de vouloir provoquer les Québécois, elle souhaite plutôt les sensibiliser à sa réalité. Elle a choisi comme arrière-plan la Saint-Jean-Baptiste, fête des Canadiens français, devenue la Fête nationale du Québec en 1967.

Le scénario qu'Andréanne imagine est audacieux. Elle a recruté ses cobayes par Internet. Deux Québécois, qui ignorent complètement leur mission, reçoivent chacun un immense drapeau franco-ontarien. Elle leur annonce avec un malin plaisir qu'ils devront parcourir avec elle la ville de Québec...

Pis nous autres dans tout ça?, c'est la question qu'une jeune Franco-Ontarienne pose aux nationalistes du Québec. C'est aussi l'expression, sur un mode ludique, de l'inquiétude d'une troisième solitude canadienne.

Ce film a été produit dans le cadre du concours Tremplin, en collaboration avec Radio-Canada.

Tuesday, 21 June 2016

Le Gendarme de Champignol réalisé par Jean Bastia



Claudius Binoche, brigadier de gendarmerie à Champignol, est sur le point d'épouser Suzette, la demoiselle de la poste, lorsque celle-ci disparaît, appelée dans le village de Buzy par un mystérieux télégramme. Le brigadier se fait muter à Buzy pour mener son enquête, mais Buzy, n'est pas Champignol et le capitaine Raspec est un supérieur irascible. Suzette est introuvable et Binoche ne trouve rien de mieux que d'organiser des vols sous le nom de "Bandit de la colline aux oiseaux". Or, ce bandit-là existe et sévit. Il s'appelle Vittorio. Binoche qui voulait faire ses preuves, gagne la considération du pays et l'amitié de Vittorio, le propre frère de Suzette.

Monday, 20 June 2016

Le plus grand trésor du monde réalisé par Paul Terrel



Le «Gems & Mineral Show » de Tucson est la plus grande exposition de pierres précieuses de la planète. Experts, collectionneurs, conservateurs de musée, joailliers ou encore simples amateurs y parcourent ses allées. Mais d'où viennent ces minéraux ? Quelle route empruntent-ils avant d'être exposés aux yeux de tous ? Ce documentaire plonge au coeur d'un monde peu connu et qui tient à rester discret.

Le Peuple singe réalisé par Gérard Vienne



De Bornéo au Japon, en passant par le Brésil ou le Kenya, ce film est une découverte sur de multiples espèces de singes répandues aux quatre coins du monde.

Le Père Noël et ses ancêtres réalisé par Christian Riberzani



En partant sur les traces du Père Noël, ce film dévoile une multitude de personnages qui, autrefois, remplissaient le même rôle que lui à la même époque de l'année. Ces personnages, au pouvoir surnaturel, d'ordre magique ou religieux, ont, depuis un siècle, progressivement disparu d'Europe et laissé leur place au personnage que nous connaissons aujourd'hui. Sous la forme d'une enquête passionnante, le film nous conduit dans de nombreux pays d'Europe et du monde. Nous pénétrerons l'univers des fées, elfes, sorcières, saints, démons, croquemitaines et autres créatures bizarres.

Terre sous influence réalisé par Iain Riddick



Grâce aux nombreux satellites en rotation autour de la Terre, les scientifiques ont la possibilité de voir de manière différente et surtout plus précise les «respirations» de la planète. Ainsi, il est maintenant possible d'observer les courants marins et la manière dont ils véhiculent nutriments et plancton. De même pour les vents de sable, les nuages d'origine volcanique, voire les radiations électromagnétiques : ces phénomènes sont désormais visibles depuis l'espace. Les images satellites permettent notamment de suivre les évolutions de la forêt amazonienne. Les scientifiques commencent à comprendre le fonctionnement de cet écosystème.

Sunday, 19 June 2016

L'Enfer de Dante réalisé par Christiane Schwarz



Élu au Conseil des Cent de Florence, Dante Alighieri (1265-1321) eut la mauvaise idée de choisir le camp des Gibelins, favorables à l'empereur du Saint-Empire romain germanique contre celui des Guelfes, partisans du pape. Condamné au bûcher, il réussit à y échapper et vécut ensuite en banni. Errant dans une Italie en guerre, il y connut toutes les horreurs et turpitudes dont l'être humain est capable. C'est au cours de ses pérégrinations qu'il écrit «La Divine comédie». Aujourd'hui encore, ses descriptions de l'Enfer, du purgatoire et du paradis sont si plastiques et évocatrices qu'elles continuent d'inspirer peintres, écrivains et cinéastes

Les milliards de Moscou réalisé par Ulli Wendelmann & Christian Hans Schulz



Si la guerre froide est bien finie, dans certains secteurs, la tension monte entre l’est et l’ouest de l’Europe. De Londres à Moscou en passant par Strasbourg et Berlin, un état des lieux sur les investissements russes.

Des gazoducs aux chantiers navals, du football à l'immobilier, rien n'échappe à la voracité des oligarques russes. D'autant que le rêve de Poutine d'une grande Russie lui impose de placer habilement ses pions sur l'échiquier européen. Sa stratégie ? Diviser pour mieux régner, notamment en montant la France contre l'Allemagne et vice-versa. L'ancien chancelier Gerhard Schröder, membre du conseil d'administration de la société russe Gazprom, plaide en faveur d'étroites relations économiques avec Moscou. Quant aux Français, ils se sont réjouis de signer des contrats d'armement avec la Russie, jusqu'à l'embargo lié à la crise de Crimée en Ukraine. Népotisme, sociétés écrans : cette enquête sur les méthodes du président russe et de ses hommes d'affaires révèle un Etat mafieux où gouvernement, services secrets et crime organisé travaillent de concert.

Karayuki-san - Ces dames qui vont au loin réalisé par Shohei Imamura



Au début du XXème siècle, il y avait environ 2000 prostituées japonaises dans les pays d'Asie du Sud-Est. Cette époque correspond au développement industriel du Japon vers ces pays. Considérées comme "produits japonais exportés", ces femmes ont rapporté quelques centaines de millions de yen au Japon. La plupart d'entre elles, d'origine très modeste, ont été kidnappées, forcées de travailler dans des conditions misérables. Imamura s’interesse à l’une d’entre elles.

Le Général Custer, une légende américaine réalisé par Stephen Ives



Le 25 juin 1876, le général Custer se fait massacrer avec 261 de ses hommes par les guerriers du chef sioux Sitting Bull lors de la bataille de Litlle Big Horn. Encore euphorique deux jours après la fin les réjouissances du centenaire de l'indépendance, l'Amérique est en émoi : comment ce héros de la guerre de Sécession a-t-il pu être vaincu par une horde de "sauvages" ? Ce désastre militaire n'en fait pas moins entrer ce jeune général de cavalerie, fauché au sommet de sa gloire, dans la légende de la conquête de l'Ouest.

Une personnalité ambivalente
Au moyen de témoignages d'historiens et de photos d'archives, ce documentaire retrace le parcours hors du commun du célèbre leader du 7e régiment de cavalerie. De sa scolarité turbulente à l'académie militaire de Westpoint à sa fin tragique à Little Big Horn en passant par ses glorieux faits d'armes lors de la guerre de Sécession - notamment pendant la décisive bataille de Gettysburg - ; se dessine le portrait d'un homme à la personnalité ambivalente, archétype du self-made man américain.

Homme d'action impétueux, officier ambitieux s'attirant parfois les foudres de sa hiérarchie, mais aussi fin communicant et mari follement épris de son épouse, il devient par son "sacrifice" l'incarnation du courage et du patriotisme. Une place qu'il occupera dans la culture populaire américaine jusqu'à l'émergence du mouvement de contestation de la guerre du Viêtnam dans les années 1970. Dépeint comme un illuminé dans le Little big man d'Arthur Penn, il se transforme alors en symbole de l'impérialisme et de l'oppression. À travers le destin de cet adversaire acharné des Amérindiens, qu'il admirait néanmoins, ce documentaire édifiant interroge le rapport ambigu que les Américains entretiennent avec leur histoire.

Saturday, 18 June 2016

Le Gagnant réalisé par Christian Gion



Laurent est un jeune plombier officiant avec son ami. Tiraillé entre la volonté de réussir (il prend des cours en parallèle de son travail) et l'envie de flâner (il souhaite alterner avec son ami travail et chômage pour profiter au maximum des indemnités), il rencontre lors d'une réparation l'amour de sa vie en la personne de Dominique, fille de banquier promise à l'adjoint de son père. Ce fiancé ainsi que sa probable future belle-mère mettront en place un stratagème pour éloigner sa fille du jeune plombier méprisé par ce milieu bourgeois. Mais ce dernier se met à jouer pour la première fois au loto (pour un devoir de statistique) et gagne le gros lot, qu'il demande à toucher en liquide. Il cachera ce gain à ses proches afin de pouvoir mettre en place sa revanche et reconquérir sa belle.

Le Faux-cul réalisé par Roger Hanin



Au moment du premier choc pétrolier, le président d'un pays d'Afrique noire, Moré Traory (anagramme de Mory Traoré), est en visite en France pour, officiellement, signer un contrat portant sur la vente d'uranium par son pays à la France. Parmi les services secrets de plusieurs pays (pays arabes, Israël, États-Unis), les intérêts commerciaux et stratégiques opposés conduisent ces pays à protéger le président et l'inciter à signer, ou au contraire à l'empêcher de signer par tous les moyens.

Maxime fait partie des services secrets français et est chargé de protéger le président. Étant fort maladroit, il se fait manipuler par les divers services secrets, y compris français. Le comique vient essentiellement du ridicule de Maxime, des coups fourrés entre divers services secrets, mais aussi du comportement du président qui, fin politique, se plait à se faire passer pour plus bête qu'il n'est.

Quai Branly, naissance d'un musée réalisé par Richard Copans



Un bâtiment neuf, à peine sorti de terre, telle une matrice, va accueillir une collection d'oeuvres venues de loin. Pendant trois mois, une communauté s'active: ouvriers et restaurateurs, socleurs et scientifiques. Les enjeux sont puissants, les situations fortes, chacun se révèle. Qu'est ce qui va se transmettre ? Qu'est ce que le visiteur va percevoir ? Comment l'aider à voir ? Transmettre et voir, les enjeux du film.

Les enfants en prison réalisé par Rossella Schillaci



Filmé en immersion, ce documentaire témoigne de l'éprouvant quotidien d'une jeune mère et de ses deux enfants en bas âge dans une prison italienne.

"Toutes les larmes qu'ils m'ont fait verser, ils me les paieront", rage Yasmina, 20 ans. Elle attend son procès pour un cambriolage perpétré quatre ans auparavant. En préventive près de Turin, elle partage sa cellule avec sa fille Lolita, 2 ans et demi, et son fils Diego, plus jeune d'un an. En Italie, la justice permet aux mères d'être incarcérées avec leurs enfants jusqu'à l'âge de 3 ans. Dans l'aile qui leur est réservée, Yasmina tourne comme un lion en cage, tour à tour attendrie par ses petits et excédée par leur agitation, et guette la réponse du juge à sa demande d'assignation à domicile. Comme elle, Lolita et Diego regardent le ciel à travers les barreaux et sursautent aux portes qui claquent. La nuit, assure Yasmina, son fils lui tend son blouson pour partir...

Solitudes
Pendant plusieurs mois, Rossella Schillaci s'est immergée dans le quotidien gris de cette jeune mère en détention, entre solitude et force de vie. Rythmé par les allers-retours de l'aînée jusqu'à la crèche, les jeux et les pleurs des petits dans un espace réduit, son film suscite le doute sur la possibilité de préserver en prison un lien mère-enfant digne de ce nom.

Les jardins suspendus de Babylone réalisé par Nick Green



Les jardins mythiques de Babylone, l'une des sept merveilles du monde, ont-ils vraiment existé ? Cette captivante enquête archéologique menée par la chercheuse Stephanie Dalley nous entraîne dans une région dangereuse de l'Irak.

Les jardins suspendus de Babylone font partie des sept merveilles du monde. Mais si l'existence des six autres semble attestée, l'on ne trouve aucun indice archéologique de la présence de ce lieu mythique dont on attribue la création au roi Nabuchodonosor, au VI e siècle avant notre ère. À moins qu'on n'ait pas regardé au bon endroit, estiment certains chercheurs, comme Stephanie Dalley, une universitaire d'Oxford spécialisée dans l'assyriologie. C'est l'une des seules personnes au monde à savoir lire le cunéiforme, une écriture très complexe. En déchiffrant des inscriptions consacrées au souverain Sennachérib, qui a vécu un siècle avant Nabuchodonosor, et en dédiant sa carrière à résoudre le mystère de ces jardins, elle a mis au point une théorie aussi solide que controversée.

Les jardins de Ninive
Selon elle, ce serait le roi Sennachérib, et non pas Nabuchodonosor, qui en serait le créateur. Les jardins jouxteraient son palais situé à 400 kilomètres de l'ancienne Babylone, à Ninive. Ce site se trouve dans le nord de l'Irak, à Mossoul, l'une des zones les plus dangereuses de la planète. Du British Museum, où se trouve un bas-relief représentant ces jardins, à l'Irak, où la chercheuse se rend pour vérifier ses hypothèses, ce documentaire suit les pérégrinations de Stephanie Dalley et sa quête d'indices archéologiques. Cette passionnante enquête scientifique apportera plusieurs éléments étayant sa thèse, notamment l'existence d'un extraordinaire réseau de canaux acheminant l'eau dans le désert, qui aurait permis de garder verdoyants ces jardins fabuleux.

Friday, 17 June 2016

Le monde merveilleux des crustacés réalisé par Manuel Lefèvre



Parmi les animaux marins, les crustacés, qui offrent une grande variété de formes, de tailles et de couleurs, sont longtemps restés méconnus.

Le Monde a-t-il été créé en 7 jours ? réalisé par Isabelle Cottenceau



Peut-on croire en dieu quand on croit à la science ? Entretien avec des hommes et des femmes d’obédience juive, catholique et musulmane.

Même si personne n’a pu encore prouver la non-existence de Dieu, n’est-il pas difficile aujourd’hui de garder la foi lorsque la science a investi quasiment tous les champs de la vie ? Qu’ils soient juifs, catholiques ou musulmans, des croyants se sont ici prêtés à l’entretien intime pour s’interroger sur la ligne rouge qui sépare la foi et la raison. Certains parviennent ainsi à concilier croyance et rationalisme, parfois au détriment du dogme. Et si selon Tareq Oubrou, l’imam de Bordeaux, “un théologien doit être de son temps et connaître les théories scientifiques” contemporaines, des créationnistes comme le turc Harun Yahya, auteur de l’Atlas de la création, vouent Darwin aux gémonies ; tandis que les théoriciens du Dessein intelligent affirment défendre une science à part entière, même si elle repose sur le postulat de l’intervention divine…

Thursday, 16 June 2016

Mon curé chez les nudistes réalisée par Robert Thomas



Un curé de campagne réalise l'exploit de faire salle comble à la messe dominicale tous les dimanches. Intrigué, l'évêque diligente un enquêteur afin de comprendre la raison de ce mystérieux succès. Un dimanche ce dernier vient au village où exerce le curé, le trouve vide hormis la préposée à la station-service qui a été tirée au sort. Il ouvre délicatement la porte de l'église et assiste à l'assemblée de fidèles en prise au fou rire. Le curé est en effet en train de leur mimer les animaux que Moïse a embarqués sur son arche. Voulant profiter de l'efficacité du curé, l'évêque le convoque et lui donne mission d'aller évangéliser le camp de naturistes du Veau d'Or situé dans le secteur. Le curé est accepté dans le camp, mais comme il n'ose se mettre nu, on l'affuble d'un tablier provisoire sur lequel il est indiqué "En rodage". S'en suivent plusieurs péripéties jusqu'à ce que le curé tombe par hasard sur un voleur introduit dans le camp qui voulait profiter d'une fête au cours de laquelle tous les campeurs doivent déposer leurs bijoux au coffre, pour cambrioler le dit coffre. Le curé parvient à faire arrêter le voleur et sa complice qui tenait la buvette du camp. Du coup le curé aura l'autorisation de marier dans le camp un jeune couple dont la femme est la fille d'un irréductible anti-nudiste.

Le Débutant réalisé par Daniel Janneau



François Veber, jeune ouvrier électricien tourangeau, n'a qu'une passion, le théâtre. Jocelyne, sa compagne, est professeur d'éducation physique et mordue de basket. Comme ils n'ont pas grand-chose en commun, François n'a pas de scrupules à la quitter pour changer de vie lorsque la troupe de Marguerite Balicourt lui offre une place de régisseur. Il débarque bientôt à Paris et s'inscrit à l'École nationale de théâtre, dans la classe de Lucien Berger. Il y rencontre Valérie, une jeune pensionnaire de la Comédie nationale, dont il tombe aussitôt amoureux...

Le festival d'Avignon : si proche, si loin réalisé par Pierre Bonte-Joseph



Il a bien failli ne pas avoir lieu. En mars dernier la percée du front national et sa possible victoire à la mairie d'Avignon ont ébranlé le festival créée par Jean Vilar. Son directeur Olivier PY a menacé de quitter la ville. Mais comment en est-on arrivé là ? Au divorce entre artistes et électeurs, comédiens et habitants. Mais surtout que reste-t-il de l'ambition de Jean Vilar qui en 1947 voulait créer un festival populaire, qui réunirait sur les mêmes bancs "l'ouvrier et le banquier" ? 68 ans après la création du festival "affaire à suivre" a été à la rencontre des habitants qui vivent majoritairement à l'extérieur des remparts de la ville où a lieu le festival, pour leur demander comment ils percoivent cette manifestation culturelle. Y sont-ils attachés, y participent-ils ? Le festival d'Avignon, si proche, si loin...vous entraîne dans la tourmente du festival d'Avignon à travers une série de rencontres et fait le portrait d'un "festival in" emmuré qui a du mal à sortir des remparts de la vieille ville et à tisser des liens avec les habitants de la 14eme ville la plus pauvre de France, et où la délinquance atteint des sommets. Pourtant, vaille que vaille des associations installées à l'année continuent de croire que la pratique du théâtre peut changer la donne, et ouvrir les esprits.

Des Racines et des Ailes - Passion patrimoine - Sur la Loire, entre Touraine et Anjou réalisé par France 3



Près d’Amboise, Jean-François Souchard, est photographe, guide et canoéiste. Depuis dix ans il photographie le fleuve, sa faune, sa flore et ses habitants, en toute saison et à toute heure du jour. Nous partons avec lui pour une mission en solitaire et découvrons les beautés mais aussi les dangers du dernier fleuve sauvage d’Europe.

Et c’est en compagnie d’un groupe d’amateurs que Jean-François embarque aussi pour une exploration de trois jours en canoë et en totale autonomie sur le fleuve.

Plus au nord, près de Saumur, nous découvrons cette fois la région depuis les airs, avec Sandrine et David Muzellec. Authentiques amoureux de leur région d’adoption, ce couple de paramotoristes survole à la moindre occasion les trésors naturels et architecturaux de l’Anjou. Aujourd’hui, ils ont rendez-vous avec Patrick Edgard-Rosa. Pour son association « Les Intraterrestres », celui-ci recense les habitats troglodytiques du Val de Loire. Un patrimoine unique et insolite, puisque la région abrite le plus grand réseau troglodyte d’Europe. De retour à terre, Patrick nous fait découvrir d’autres joyaux, comme les caves cathédrales des Perrières, à Doué-la-Fontaine.

L’étape suivante nous conduit dans le Parc naturel régional. Des agents et des bénévoles font tout pour préserver deux espèces en danger : le busard cendré, petit rapace menacé par les machines agricoles et la sterne, oiseau emblématique du Val de Loire, à la merci des intempéries, des prédateurs et des promeneurs.

A Angers, capitale historique de l’Anjou, et au milieu d’un immense terroir viticole, un hectare de vigne fait office d’exception. Au coeur de la cité et au pied d'une abbaye du XIe siècle, un vignoble millénaire renaît grâce à l’action de Sébastien Couvreur et des bénévoles de l’association « Vigne en Ville ».

Entre Saumur et Chinon, nous embarquons avec l’un des derniers pêcheurs de Loire. Nicolas Hérault perpétue une tradition et un métier vieux de plusieurs siècles. Ce véritable gardien du fleuve collabore également avec une association et des chefs locaux pour faire redécouvrir le goût du poisson de rivière.

Enfin, aux confins de l’Anjou et de la Touraine, à la limite du Poitou, s’élève une rareté architecturale : Richelieu. Un exemple unique de ville nouvelle, érigé au XVIIe siècle sur la seule volonté du cardinal pour témoigner de sa puissance. L’architecte des bâtiments de France a fait appel aux bénévoles de l’association « Terres et Couleurs » pour une opération unique : repeindre à l’ocre et en une journée toutes les portes de la ville.

Wednesday, 15 June 2016

Les Secrets professionnels du docteur Apfelglück réalisé par Alessandro Capone, Stéphane Clavier, Hervé Palud, Mathias Ledoux & Thierry Lhermitte



Le docteur Apfelglück, éminent psychiatre, raconte quelques-uns des cas les plus sérieux qui lui sont arrivés.

Martineau
Le docteur Apfelglück (Thierry Lhermitte) attend l'un de ses patients, Martineau (Jacques Villeret), brocanteur paranoïaque, qui doit venir lui livrer un fauteuil en rotin blanc en guise de paiement en nature de sa dernière séance. Or ce dernier est en retard et ne donne plus signe de vie, ce qui commence à inquiéter le docteur. Martineau se retrouve en fait pris sur une route de campagne à la nuit tombée, alors qu'un orage éclate. Il doit se réfugier à l'auberge de la main gauche, un lieu particulièrement glauque. Le couple gérant des lieux, Louis (Ticky Holgado) et Georgette (Claire Nadeau), semble de plus martyriser leur bonne, Maman Tonnerre (Micha Bayard) qui semble à moitié folle. En fait il s'agit d'une ancienne speakerine très connue qui a été touchée par la foudre six ans plus tôt alors qu'elle s'était arrêtée à l'auberge, qui a perdu la mémoire et pris vingt ans la rendant méconnaissable. Louis et Georgette l'ont gardée, par charité.

Le soir dans sa chambre, Martineau est surpris par cette dernière qui lui raconte sa version de l'histoire, ce qui le pousse à lui promettre d'aller le lendemain à la première heure chez les gendarmes. En « récompense » Maman Tonnerre veut dormir avec lui, ce que Martineau refuse. Alors qu'elle quittait la chambre, elle y retourne effrayée car Louis la cherche. Il la trouve, la déloge, mais est finalement tué par Maman Tonnerre d'un coup de gourdin à clou à l'arrière du crâne. Martineau effrayé veut aller prévenir les gendarmes, tout en témoignant en faveur de Maman Tonnerre. Mais celle-ci, qui semble avoir retrouvé un semblant de lucidité, laisse comprendre qu'elle fera accuser Martineau du meurtre. Celle-ci a d'ailleurs tout prévu : elle a tué Georgette, laissé croire à un couple d'Espagnols (Martin Lamotte et Charlotte de Turckheim) de l'auberge que l'arme du crime est à Martineau, et veut en échange de son silence partir avec lui. Il refuse évidemment, et elle décide alors de l'accuser en plus du meurtre de Georgette. Elle commence à crier à l'assassin alors qu'il est parvenu à lui arracher son bâton clouté.

La scène est interrompue par les deux Espagnols, devant qui Maman Tonnerre déclare qu'il ne s'agit que d'une querelle d'amoureux. Une fois les deux Espagnols partis, Martineau abdique et promet à Maman Tonnerre de partir avec elle. Alors qu'il va dans la grange pour récupérer sa fourgonnette et s'enfuir, il s'aperçoit que celle-ci a disparu. Maman Tonnerre arrive alors, et lui annonce qu'elle est au fond de l'étang, et qu'il ferait mieux de rester s'il ne veut pas être arrêté pour les deux meurtres. En effet les Espagnols l'ont vu avec le bâton et celui-ci porte ses empreintes, et non celles de Maman Tonnerre qui porte toujours des gants en caoutchouc. Coincé, il est forcé de devenir son complice et de rester à l'auberge.

La Chandelle
Le docteur Apfelglück attend un autre patient, Jean-Paul Tarade (Philippe Bruneau), qui le prévient au téléphone qu'il ne pourra pas venir à son rendez-vous, car il est pris sur le tournage d'un film à Rome pour le rôle de sa vie, mais il joue en réalité un personnage très secondaire, qui doit prononcer une phrase lors d'une scène d'un film sur la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, qui sera en plus doublée en italien après. La scène se déroule lors d'une réunion d'une cellule de la résistance où l'un des protagonistes annonce aux autres que la cellule a été trahie, et qu'il s'apprête à donner le nom du traitre. C'est alors que la chandelle qui éclaire la scène est censée s'éteindre et que, profitant de l'obscurité, le traitre tue celui qui s'apprêtait à le dénoncer.

Malheureusement à cause des bafouillages et des erreurs de répliques, l'une des actrices, Micheline (Véronique Genest) boit de la bière entre chaque prise et commence à être saoule. De plus, comme l'accessoiriste (Renato Scarpa) n'arrive pas à éteindre la chandelle au moment voulu, la scène est jouée et rejouée. L'action se terminera par l'intervention d'une sorte d'Indiana Jones (Thierry Lhermitte) à cheval qui éteindra la chandelle d'un claquement de fouet, sous l'ovation du plateau.

Gérard Martinez
Pendant ce temps, le docteur Apfelglück perd patience. Alors qu'il avait donné une demi-heure à sa secrétaire Astrée (Valérie Mairesse) pour ranger son bureau, il la surprend en train de regarder la télévision. Non seulement son bureau est dans le même état, mais en plus c'est à présent toute la pièce qui est transformée en dépotoir. Alors qu'il repart dans son cabinet, après l'avoir sévèrement réprimandée, elle retourne immédiatement regarder « Bleu, Blanc, Rouge » un jeu télévisé présenté par Gérard Martinez (Alain Chabat) assisté de Carole Ribéra (Zabou Breitman).

Ce jeu de type quiz, diffusé en direct tous les midis, voit la consécration d'une championne, Anne Métayer (Laurence Ashley), jeune et jolie étudiante de l'école normale supérieure de Lyon, présente et invaincue depuis trois semaines, au grand bonheur de Gérard qui en est tombé amoureux et couche même avec elle en secret. Mais arrive un nouveau challenger, Émile Leberck (Roland Giraud) vigile aussi grossier et vulgaire qu'étonnamment cultivé. Celui-ci triomphe facilement d'Anne et se retrouve le nouveau champion en titre, au désespoir de Gérard qui doit supporter les sorties régulièrement vulgaires voire racistes d'Émile. La production fait alors des pieds et des mains pour trouver un challenger qui réussira à déloger Émile. Ils croient trouver la perle rare, un vieux monsieur noir, Georges Bellerive (qu'Émile Leberck n'hésitera pas à qualifier de « nègre » à l'antenne) qui effectivement remporte une première manche.

La production fête alors avec ce vaillant challenger sa probable future victoire le lendemain lors de seconde manche, en buvant du champagne. Le challenger décide alors de rentrer à son hôtel pour aller dormir, bien qu'il soit midi et demi, en expliquant qu'il doit dormir 18 heures par jour. Le lendemain, à la surprise de tous, il perd la seconde manche, et s'explique par le fait qu'il n'a pas pu dormir la nuit dernière, accusant le champagne. Le lendemain, malgré les tentatives de tricheries de Gérard Martinez, il perd également la troisième manche au désespoir de Gérard, mais pas de sa productrice Jacqueline Vidart (Dominique Lavanant) qui entre temps a reçu les audiences de l'émission qui ont grimpé en flèche depuis l'arrivée d'Émile Leberck.

Gérard Martinez craque sur le plateau; cela fait un mois qu'Émile Leberck est le champion. Lors d'une nuit, il rêve que lors d'une émission, la question posée à Émile Leberck soit de décrire sa particularité physique, ce à quoi Émile Leberck répond facilement, et humilie en public Gérard. Or il s'avère que le rêve est prémonitoire. Le lendemain, l'ordinateur pose effectivement à Émile la question sur la particularité physique de Gérard. Avant qu'Émile ne puisse répondre, Gérard perdant la tête l'étrangle obligeant l'émission à être interrompue. Le lendemain, Gérard Martinez a disparu. Il s'est enfui et se retrouve pris une nuit sous l'orage, sur une route de campagne et tente de se réfugier dans l'auberge tenue par Martineau et Maman Tonnerre. Il est repoussé par Martineau qui lui annonce que l'auberge est complète. Il s'avère en réalité que ce dernier a tué Maman Tonnerre.

Après avoir dormi dans sa voiture, Martinez se réveille au volant de celle-ci dans un parking souterrain, et croit alors voir Leberck devant lui. Il démarre et l'écrase, mais ce n'était pas Leberck, juste quelqu'un qui lui ressemblait. Tout ceci n'est en réalité qu'un rêve que Gérard Martinez raconte au docteur Apfelglück.

Martini et le Paradis
Martini (Gérard Jugnot), un patient du docteur Apfelglück se croit persécuté. En effet, il lutte contre ce qu'il pense être une escroquerie : des lunettes qui permettraient de voir à travers les vêtements. Or toutes les personnes qu'il rencontre pour l'aider dans sa lutte, une scientifique (Josiane Balasko), Maitre Colombani (Christian Clavier), un avocat, se révèlent posséder lesdites lunettes, et l'observent nu à travers ses vêtements. Martini reste pourtant persuadé qu'il s'agit d'une escroquerie, et tente de le prouver scientifiquement. Il apporte d'ailleurs des preuves irréfutables qu'il montre au docteur Apfelglück.

Alors que ce dernier écoute Martini, il ne peut plus respirer. Il est transporté d'urgence à l'hôpital et meurt en serrant la main de sa femme, Marinette (Carole Jacquinot). Il se réveille alors dans une clairière, vêtu, à la place de son habituel costume blanc, d'un survêtement bleu, portant un cabas bleu. Apfelglück demande à un couple de Belges (Alexandra Vandernoot et Francis Lemaire) assis en train de bronzer s'ils sont décédés aussi. Ceux-ci répondent qu'effectivement ils sont morts pendant le tremblement de terre à Mexico. Apfelglück est étonné que l'au-delà ressemble énormément au monde réel. Le belge le prévient cependant d'un détail : il ne doit pas utiliser la négative directe et l'affirmative directe quand il parle. Il compare alors la situation au jeu « ni oui, ni non » et se retrouve expédié quelques secondes dans une boutique de vêtements du Sentier où le vendeur (Dominique Farrugia) lui fait essayer un costume, avant de revenir à son point de départ. Le couple lui explique alors qu'à chaque fois qu'il prononcera « oui » ou « non », il se retrouvera expédié sur Terre, pour une durée qui augmentera exponentiellement à chaque itération, dans un endroit de plus en plus pénible. Durant ce voyage, il recommencera à vieillir.

Le docteur Apfelglück rencontre alors de nouveaux arrivants, un couple d'Espagnols, et Anne Métayer qu'ils avaient pris en stop. Vingt ans plus tard, Apfleglück et Anne Métayer vivent en couple et mènent une vie heureuse (bien que chacun essayant de piéger l'autre au ni oui ni non). Mais cette vie prend fin encore 20 ans plus tard, le jour où Marinette (Ginette Garcin), femme du docteur, finit par mourir et rejoindre son mari.

Tout d'abord ravi d'apprendre son arrivée, il déchante vite quand il s'aperçoit que Marinette est devenue une vieille femme, à moitié sourde, alors que lui est resté jeune, et qu'il doit se séparer d'Anne Métayer. Il cherche alors à se débarrasser de Marinette, d'abord en tentant de lui faire dire « oui » ou « non », mais cela ne fonctionne qu'un temps. Il tente ensuite de s'en séparer administrativement, mais il a perdu la petite feuille bleue qu'on lui a remis à son arrivée. À la suite de ces échecs, il réussit à la perdre dans les bois. Rentré chez lui, il s'attend alors au retour d'Anne Métayer, ce qui arrive effectivement rapidement. Mais entre-temps, celle-ci a fait une « grosse bêtise », a par conséquent été réexpédiée sur Terre pendant 60 ans, et est devenue elle aussi une vieille femme. Au désespoir, Apfelglück crie et finit par se réveiller dans son cabinet. Toute l'histoire n'était qu'un rêve.

Martini poursuit son histoire; il a été rencontrer, avec toutes ses preuves, le fabricant de lunettes (Jean Yanne), qui s'énerve. Si quelqu'un n'est pas content de ses lunettes, il le rembourse, mais il suffit d'y croire pour qu'elles fonctionnent. Il finit par chasser Martini en lui jetant au visage un « seau de merde ». La séance du docteur se finit au grand mécontentement de Martini, qui a l'impression qu'il perd son temps. Il assure qu'il ne reviendra pas. Apfelglück accueille la nouvelle avec flegme, en chaussant ses propres lunettes, qui lui permettent de voir Martini nu.

Le Chemin du Roy réalisé par Carl Leblanc & Luc Cyr



Sur le chemin emprunté par Charles de Gaulle, la foule est en liesse. Nous sommes le 24 juillet 1967, une des journées les plus intenses de notre histoire. De Québec à Montréal, nous suivons le Général sur le chemin du Roy.

Des images d'archives évocatrices
Des témoins qui en ont long à raconter
Des histoires anonymes et parfois oubliées

Le document de Carl Leblanc et Luc Cyr redonne du sens et de la vie à cette visite historique. Nul doute que de chaudes discussions vont naître du visionnement de ce documentaire passionnant.

Paris Belle Époque réalisé par Raynal Pellicer



Laurence Piquet propose la diffusion d’un film qui permet de redécouvrir le Paris de la Belle Epoque et ses artistes de l’Art nouveau.

Plus de 50 millions de visiteurs venus du monde entier, des innovations technologiques en pagaille, une exubérance insouciante : l’exposition universelle de 1900 symbolise l’entrée dans le nouveau siècle et offre une vitrine à tous les artistes qui défendent l’émergence d’un art véritablement nouveau. «?La ville était entièrement illuminée à l’électricité, explique Caroline Mathieu, conservateur général au musée d’Orsay, et l’exposition rutilait de tous ses feux. Paris méritait absolument son titre de Ville lumière.?» La fée électricité n’est pas la seule vedette de l’exposition : le trottoir roulant à deux vitesses pour la parcourir et les dernières créations architecturales, comme le pont Alexandre-III, le Grand et le Petit Palais, construits selon des techniques d’avant-garde, symbolisent le progrès. Mais, pour les créateurs du nouveau siècle, ils ne sont que «?pastiches du passé?», donc un «?art mort?».

L’Art nouveau est un «?art vivant?», qui arrive par le métro, dont la première ligne est inaugurée pour l’exposition. Le président de la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris a fait appel au jeune architecte Hector­ Guimard pour concevoir les entrées des bouches de métro. Inspiré par le Belge Victor Horta, chef de file de l’Art nouveau, ­Guimard s’impose alors comme la figure à part d’un mouvement qui se caractérise par son style joyeux, sensuel et coloré, s’inspirant de la nature, avec des motifs végétaux et féminins. «?L’Art nouveau, selon Christophe Leribault, directeur du Petit Palais, vise à être un art total qui couvre toutes les techniques.?» Il incarnera une décennie de liberté, où des architectes réinventent leur art et où des artistes comme René Lalique ou Emile Gallé révolutionnent la bijouterie et la décoration. Mais «?la radicalité de leur démarche s’est retournée contre eux, rappelle Pascal Ory, professeur d’histoire à la Sorbonne. Parce qu’ils étaient tellement à la mode en 1900 qu’ils n’étaient plus à la mode en 1910?». La guerre de 14-18, surtout, bouleverse cette période qui, idéalisée par contraste, va devenir la «?Belle Epoque?».

Malbouffe sans frontières réalisé par Camille Pommelec



En France comme en Europe, les principaux groupes alimentaires ont signé des engagements, qui valent parfois pour le monde entier. Sur le papier, fini les sucres ajoutés, les colorants industriels, les graisses saturées ou encore le ciblage marketing des plus jeunes. Mais dans les pays émergents, leur principal relais de croissance, certaines marques remettent au goût du jour des techniques désormais interdites en Occident. Dans l'Hexagone, les principaux groupes alimentaires contournent la législation grâce à un nouveau procédé particulièrement retors : les «advergames», jeux gratuits sur Internet comportant de la publicité déguisée. Enquête.

Quelle Europe sans les Anglais ? réalisé par Hanni Hüsch



Rester ou partir ? L'éventualité du Brexit fait trembler les milieux d'affaires britanniques et étrangers. Tour d'horizon, de la City au siège local de BMW.

Au soir du 23 juin 2016, on connaîtra l'issue du référendum qui déterminera l'avenir du Royaume-Uni au sein du continent européen. Si les électeurs font le choix d'un Brexit, il faudra s'attendre à des conséquences colossales, tant pour l'économie britannique que pour celle du reste de l'UE. Ces derniers mois, cette perspective a fait plonger la livre sterling, agité les marchés et considérablement freiné l'ardeur des investisseurs. À terme, nombre d'observateurs prédisent un ralentissement des exportations et un marasme économique qui pourrait faire perdre au pays jusqu'à 1 million d'emplois. Les nombreuses entreprises étrangères implantées sur le sol britannique - comme le géant allemand BMW, qui y assemble ses Mini et ses Rolls-Royce - pourraient s'en retirer en l'absence d'accord commercial. Des questions se posent aussi quant à la circulation des personnes : les nombreux citoyens européens résidant au Royaume-Uni devront-ils se procurer un visa de travail ? Et qu'en sera-t-il des expatriés britanniques dans les autres pays de l'Union ? Enfin, un Brexit remettrait sur la table le débat sur l'indépendance de l'Écosse, puisque cette dernière est très majoritairement pro-UE...

En analysant la fracture profonde qui sépare désormais les partisans du Leave ("Quitter") et ceux du Remain ("Rester"), ce documentaire explore l'ampleur des conséquences économiques et sociales de ce possible séisme géopolitique.

Tuesday, 14 June 2016

Suivez-moi jeune homme réalisé par Guy Lefranc



Le riche armateur Aristide Oranos courtise assidûment Mlle Françoise, première vendeuse d'une bijouterie de la rue de la Paix. Mais la jeune fille semble indifférente à ses arguments financiers, aussi Aristide ne voit qu'une explication : il doit y avoir un rival ! Il charge donc une agence de renseignements de faire une enquête. Michel Corbier, responsable de la filature, n'a pas du tout la bosse du métier. Il aurait plutôt une vocation de romancier. Il profite de son rôle de détective pour se composer des « têtes » et file Françoise, tantôt sous la forme d'un digne Anglais, tantôt sous celle d'un vieillard barbu. L'inévitable se produit. A force de suivre Françoise partout, Michel finit par succomber à son charme et la jeune fille, qui a repéré son apprenti-suiveur, ne le trouve pas mal du tout ; pourtant, loin de soupçonner la vérité, elle le prend pour un aventurier et lui tend un piège pour le mettre à l'épreuve. La police intervient et. boucle tout le monde, y compris Aristide qui avait voulu arranger les choses. Mais, finalement, tout s'explique et Françoise connaît alors le véritable métier de Michel. Pour le rendre jaloux, elle feint de céder aux avances d'Aristide ; par représailles, Michel fait de même avec une amie de rencontre. Ils se réconcilieront pourtant et ne se quitteront plus.

Le Big Bang, mes ancêtres et moi réalisé par Franck Guerin & Emmanuel Leconte



Que sait-on des origines du monde aujourd’hui ? Un point passionnant sur l’état des connaissances en compagnie de scientifiques enthousiastes et chevronnés.

Comment l’univers a-t-il pu tenir dans une tête d’épingle et la vie naître des astres et des galaxies? Ce documentaire propose un voyage dans le mystère des origines du monde en compagnie de scientifiques passionnés : le paléoanthropologue Pascal Picq, l’astrophysicien Hubert Reeves, le physicien spécialiste du temps Étienne Klein et Abhay Ashtekar, théoricien de la gravité quantique. Organisée autour de trois moments-clés - la naissance de l’univers, l’apparition de la vie et les origines de l’espèce humaine - cette enquête nous mène, entre autres, sur les lieux de recherches emblématiques : l’observatoire du Pic du Midi, perché à 3000 mètres d’altitude, le site préhistorique d’Atapuerca, où ont été retrouvés les plus anciens spécimens du genre humain d’Europe occidentale, le grand accélérateur de particules souterrain du CERN... Manière de faire le point sur les nouvelles découvertes mais aussi sur les zones d’ombre qui persistent.

La Compagnie Alvin Ailey - Au-delà de la danse réalisé par Luc Riolon &Rachel Seddoh



La prestigieuse compagnie de danse alvin ailey fut l’invité du deuxième festival de danse à Paris en juillet 2005 dans l’une des plus belles cours de Paris ; L’hôtel Rohan-Soubise dans le quartier du marais.

Alvin Ailey fut le premier chorégraphe noir américain à créer une compagnie de danse. La p

Monday, 13 June 2016

Le casse réalisé par Henri Verneuil



Quatre malfrats, menés par Azad (Jean-Paul Belmondo), organisent un cambriolage au domicile du richissime Monsieur Tasko (José Luis de Vilallonga), à Athènes. Ils neutralisent le gardien de la villa puis, grâce à leur matériel sophistiqué, parviennent à ouvrir le coffre-fort et dérobent une somptueuse collection d'émeraudes. Abel Zacharia (Omar Sharif), un policier qui passe à côté de la villa, repère la voiture des malfrats garée à proximité et est alerté par un bruit. Azad sort de la villa et feint une panne de voiture. Le policier ne croit guère à cette version des faits mais laisse partir le cambrioleur. En fait, le but de Zacharia est de récupérer pour son compte personnel la collection d'émeraudes. S'ensuit alors un formidable jeu du chat et de la souris entre le cambrioleur et le policier.

L'aventure spatiale - Le berceau de la vie réalisé par Toshihiro Matsumoto



Jusqu'ici, les connexions entre l'univers et la vie étaient plutôt floues. De récentes découvertes montrent comment la combinaison de certains facteurs a fait éclore la vie sur Terre. Les prélèvements de particules en haute altitude par la Nasa, les études sismiques de la croûte terrestre, la biologie moléculaire, l'astronomie et la paléontologie conjuguent leurs analyses et font d'étonnantes révélations.

Quand manger sain devient une obsession ! réalisé par Sophie Romillat



Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir manger «sans» : sans sucre, sans gras, sans viande mais aussi désormais sans gluten ou sans lactose. Une réaction à l'industrialisation croissante de l'alimentation, sans cesse ébranlée par les scandales sanitaires. Le principe de précaution dépasse le cadre des contrôles sanitaires pour devenir un véritable mode de vie : près d'un Français sur six évite le gluten, devenu l'ennemi public numéro un. Eliminer les toxines, privilégier les aliments riches en nutriments et écouter son corps devient un leitmotiv. Les produits estampillés «sans» envahissent les rayons des grandes surfaces. Mais ces pratiques alimentaires virent parfois à l'obsession et certaines personnes finissent par contrôler compulsivement tout ce qu'il y a dans leur assiette.

Terres indiennes - Geronimo réalisé par Sarah Colt & Dustinn Craig


suite


Comment les "Américains d'origine" ont écrit l'histoire des États-Unis. Une série documentaire d'anthologie retraçant les moments-clés, de 1620 aux années 1970. Dans ce volet : la folle cavale de Geronimo dans les années 1880.

Né en 1829, Geronimo est un guerrier et un chamane appartenant à la tribu apache des Chiricahua. En 1872, sa communauté est contrainte de s'installer dans une réserve en Arizona. En représailles, Geronimo et ses hommes lancent des opérations de pillage contre les Mexicains et les Américains. Bientôt réputé pour sa cruauté et sa sauvagerie, mais aussi pour son sens tactique, il devient l'homme à abattre pour les colons blancs...

Chacun des cinq épisodes de cette remarquable anthologie, produite et diffusée outre-Atlantique par la chaîne publique PBS, relate un moment charnière de l'histoire méconnue des Indiens d'Amérique. Chacun met en exergue la capacité de résistance des premiers Américains au cours des trois derniers siècles, pour rompre avec deux stéréotypes : féroces guerriers pour les uns, victimes pacifiques pour les autres. Une coopération exceptionnelle entre réalisateurs, anthropologues et historiens nous permet d'entendre la voix des Amérindiens - y compris dans leurs langues originales, préservées et sous-titrées dans cette version française.

Sunday, 12 June 2016

Le Roi des cons réalisé par Claude Confortès



Georges le Roi est un éternel romantique. Il cumule les boulots comme les conquêtes féminines. Un jour, Sophie Labranche sonne à sa porte pour un sondage d'opinion. Il tombe immédiatement amoureux d'elle. Séduite par lui, autant que par son talent pour deviner les résultats des sondages, elle décide de le faire embaucher dans son agence...

Le carton réalisé par Charles Nemes



Antoine, étudiant un peu tête en l'air, est réveillé par son propriétaire qui lui rappelle qu'il doit vider les lieux avant 13 heures. Il ne veut pas perdre sa caution et décide d'ameuter tous ses amis... Mais ceux-ci se révéleront particulièrement encombrants.

L'aube de l'humanité réalisé par Graham Townsley



Deux découvertes extraordinaires dans des grottes sud-africaines pourraient bien réécrire l’histoire de nos origines : l'Australopithèque sediba et l'Homo naledi.

L'énigme de la transition entre l'australopithèque, proche du singe, et les premiers membres du genre homo, les tous premiers humains, est en voie de résolution. En Afrique du Sud, dans les grottes de Rising Star, des milliers de fragments d'os, issus d'au moins quatorze squelettes, ont été exhumés en 2015 par Lee Berger et son équipe. Une découverte d'une ampleur inédite, que le paléoanthropologue américain attribue à une espèce alors inconnue du genre humain, qu'il baptise Homo naledi.

Coexistence simiesque
Parallèlement aux préparatifs de la fouille, le film retrace l’histoire d’une autre découverte effectuée par Lee Berger cinq ans plus tôt : l'Australopithèque sediba. Ces deux espèces permettent d’esquisser un nouveau tableau de nos origines, mettant ainsi au placard la vision d'un arbre généalogique à la lignée unique, où nos ancêtres se succéderaient un à un. Sediba et naledi prouvent qu'à l'aube de l'humanité plusieurs grands singes dotés d'un petit cerveau coexistaient. Il se pourrait même que des croisements aient eu lieu, rendant impossible la désignation de l’une de ces espèces comme étant notre unique ancêtre. Derrière cette question, se profile l’épisode le plus important de notre évolution.

Saturday, 11 June 2016

Les Parisiennes réalisé par Marc Allégret, Claude Barma, Michel Boisrond & Jacques Poitrenaud



Ce film à sketches se compose de quatre histoires différentes.

Sophie - Sophie (Catherine Deneuve) est une tendre lycéenne qui fait croire à ses copines qu'elle n'est plus vierge et qu'elle a un amant. Le soir venu, incrédules, ses copines la suivent discrètement. Sophie se rend en réalité chez sa meilleure amie. Mais, pour retourner chez elle, elle passe par les toits et rentre par hasard chez un jeune guitariste pauvre qui lui chantera bientôt Retiens la nuit. Et c'est le début de sa première histoire d'amour. Le lendemain, alors que ses copines sont convaincues, elle leur mentira de nouveau mais, cette fois-ci, d'une façon inverse...

Françoise - Une Parisienne élégante et sûre d'elle (Françoise Brion) accueille chez elle son amie de passage (Françoise Arnoul) à la vie amoureuse tumultueuse. Elle fait valoir son intelligence dans le choix de son vieil amant (Paul Guers). D'ailleurs, elle est certaine de la fidélité de ce play-boy. Cela agace tant son amie que celle-ci le séduit.

Antonia - Antonia (Dany Robin) aime toujours son mari (Jean Poiret). Dans le club de golf qu'ils fréquentent habituellement, ils rencontrent Christian Lénier (Christian Marquand) le petit ami d'Antonia quand elle avait 20 ans. Mais Antonia apprend que Lénier a dénigré son tempérament au lit. Pour le détromper, elle couche avec lui. Ne pouvant la convaincre à de nouveaux rendez-vous, Lénier, déstabilisé, offrira au golf une grande victoire au mari d'Antonia.

Ella - Une chanteuse rigolote (Dany Saval) dans un groupe rock (les Chaussettes Noires, avec Eddy Mitchell) fait la connaissance d'un maladroit bégayeur (Darry Cowl). Sans connaître sa véritable identité, elle l'emmène à son club et le fait passer pour un cousin. C'est en réalité un magnat d'Hollywood...

Ordre des sketches modifié. À l'origine, les séquences furent présentées dans l'ordre inverse. Mais, étant donné l'évolution des carrières, le sketch "Sophie", avec Hallyday et Deneuve, ouvre désormais le film.